Une page de présentation pour apprendre à mieux se connaître...

Eh bien voilà, je m'appelle Yoann Désir. En arabe, Yoann veut dire "je t'aime", et "désir", ça s'exprime "Brahms" en allemand (comme quoi...).

Au fait, si vous lisez cette page jusqu'au bout, j'offre un cadeau (voir la fin de la page).

Un bref sommaire :

Dans la vie, j'aime surtout le piano, l'informatique, les sciences et la politique (sans oublier les prix Nobel, année après année).
Dans mes rêves, c'est un peu différent, je vivrais à la manière d'un être illuminé qui volerait au secours des autres, guérirait le sida et le cancer façon miracle, comme aurait dit Michel Audiard (on peut rêver, comme chante Julien Clerc dans son album de 1998).

Quel lien entre les deux ? Les rêves mènent à la réalité, quand ce n'est pas la réalité qui engendre les rêves.

Deux citations pour illustrer mon propos :

Je sais pas si c'est prémonitoire, mais le terme me semble bien choisi. Là, c'est une illustration du talent des dessinateurs de Charlie Hebdo (on n'encourage jamais assez la presse libre).

Le cadre de mon propos pataphysique étant posé, passons au morceau de choix :

Je recherche désespérément quelqu'un qui me ressemble (par exemple, une Scrameustache ;-) cf Les éditions Glénat :

pour une amitié ou un amour sincère ou plus rêveur...

Pour cela, et cela à seules fins amicales (rêves acceptés), voici mon adresse électronique inoxydable et à l'abri des interférences :

ydesir @ yahoo.fr

Mon caractère, casanier, admet néanmoins quelques goûts partagés par un nombre étendu de personnes :

* l'amour du chien, par exemple le Colley ou le cocker
* la passion de Chopin (le lien est immédiat, "chopin" était, paraît-il, le nom d'un chien célèbre au XIXème siècle)
* le plaisir de l'imaginaire, incluant les jeux de l'âme et ses déclinaisons littéraires...

* et j'aimerais bien rencontrer une belle licorne, si ça existe en vrai. Voici pourquoi :

- D'abord, ce serait extra-ordinaire, puisque les licornes sont des animaux oniriques et merveilleusement exceptionnels
- Elles pourraient sentir la sincérité des sentiments
- Une licorne sait moduler son chant
- Le lait de licorne rend sûrement heureux
- Dernier caractère hors du commun : on les rencontre à condition d'avoir une âme féminine ou d'être un ange...

En cas d'intérêt pour les licornes mâles croisées scrameustache tendance marsupilami, écrire avec le sujet "Une licorne".


Un mot de politique, avant de perdre une éventuelle moitié du public de cette page :

Je suis de GAUCHE, socialo-communiste tendance Verts.

Je voue aussi une grande admiration aux mangas de Go Nagai, dont Cutey Honey, et à l'oeuvre de George Lucas (en tout mâle épris de symboles chevaleresques vit un jedi qui s'ignore)...

En cas de requête en art jedi de guérison, écrire avec le sujet : "Je voudrais rencontrer un jedi". A noter que le titre très disputé de plus belle jedi de la galaxie est déjà décerné à Sophie Loubière, à l'unanimité du fan-club de "Parking de nuit" (voire partie suivante "France Inter").

France Inter :

Entre autres caractères éminemment sympathiques, l'auteur de ces lignes vous fait savoir que la plus belle radio francophone métropolitaine est sans doute France Inter, et en voici quelques arguments de la demonstration :

- C'est un SERVICE PUBLIC ! (qualité incomparable à notre époque)
- Elle est donc la propriété de chacun.
- On n'y recherche pas de but commercial, et la publicité y est très modérée, quelquefois intelligente : je me souviens de la réclame pour "Eco-emballage" sifflée en "oiseau" et traduite en français par une douce voix féminine.
- On y compte au moins trois émissions littéraires différentes, dont celle de Paula Jacques le Dimanche, Sophie Loubière le Vendredi soir à 21h, et de Kathleen Evin en semaine à 20h.
- Le plus beau programme est probablement le "Carrefour de Lodéon", joyeusement animé par Frédéric Lodéon, qui donne de la musique classique à aimer.
- Le métier est mis à l'honneur à chaque journal d'information, chaque flash, qui sont réitérés sans lassitude ni répétition par un ensemble de gens qui méritent tous les compliments et qu'on appelle des journalistes.
- L'équipe est agréable, on y est toujours bien reçu.

Jean-Jacques Vanier :


Voici ma critique du spectacle de Jean-Jacques Vanier au Théâtre de la Pépinière, PARIS IIème :

Le spectacle de Jean-Jacques Vanier est un des plus beaux moments de mon existence.
On y lit l'amour de la Femme, la beauté du geste et la précision des mots.
Une des plus grandes qualités de l'humour réside dans le bonheur qu'il donne au spectacteur.
Depuis longtemps (environ 15 ans), j'avais envie de découvrir le personnage de Jean-Jacques Vanier,
qui fut et resta une de mes voix préférées de radio, à l'époque de "Rien à cirer" de Laurent Ruquier.

Mon préféré, bien qu'absent du spectacle "ELLES", est son sketche sur le restauroute où deux personnages se rencontrent en n'osant pas s'aborder, tout en continuant au cours de la conversation de se désirer sans oser aller plus loin.

Bravo et mille mercis !

Le "Canard Enchaîné"

Mon journal préféré : abonnez vos amis !
On y trouve une démonstration vivante de l'adage : "La liberté de presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas".
Démonstration en une phrase : quand nous cesserons de nous exprimer, la démocratie aura réellement perdu son sens et son contenu.

Une note d'espoir, la phrase précédente n'ayant pas de vue prédictive mais convaincue :

"Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère,
Les soldats seront troubadours,
Et nous nous serons morts, mon frère...

Dans la grande chaîne de la vie,
Où il fallait que nous passions,
Où il fallait que nous soyons,
Nous aurons eu la mauvaise partie..."

(Chanson de Gilles Vignault, Robert Charlebois et Félix Leclerc)

Pour finir, un modeste sujet de réflexion :

"La notion d'amour a-t-elle un sens philosophique ?" Ecrire toute proposition de réponse de cette nature ici (sans vous décourager).

Autre proposition (au cas où votre plume serait concernée) :
"En quoi la régionalisation de l'information nuit-elle au journalisme ?"

Pour la messagerie de "Parking de nuit", c'est ici : 01 42 20 40 40.
Bisous à Céline, auditrice courageuse du Parking, moi aussi je suis courageux (enfin, j'espère).

Ah, un dernier mot :

le cadeau est un CD de piano (enregistrements personnels) :

Au programme, Valses, polonaises de Chopin et "rêve d'amour" de Liszt.
Pour le recevoir, envoyer pour cela un email comme ceci : Demander un CD de piano.
Je serais très heureux de le partager avec vous.